PROGRAMME 2011

Et voici le programme  !

 

Cette année encore, vous pourrez rencontrer une belle brochette d'auteurs, admirer des expositions, assister à des conférences et des tables rondes (encore en préparation).

 

 

Auteurs en dédicace :
Yal AYERDHAL
Claire et Robert BELMAS

Michel CORDEBOEUF

Sylvie DENIS

Sarah DOKE
Jean-Claude DUNYACH

Sandrine GESTIN

Antoine LENCOU

Sophie MOULAY
Adeline NEETESONNE

Stéphane TAMAILLON

Roland WAGNER

 

 

Dessinateurs de B.D. en dédicace :
Fred DALPHIN, dessinateur de BD, qui a également édité un livre numérique
Jean-Philippe POGUT, qui fera des caricatures Mangas des visiteurs sur son stand.


Peintres
Jean-Jacques CHABEAUDIE  - peintures fantastiques
Sandrine GESTIN

Infographiste
Yann MINH


Conteurs

Daniel LIAMIN
Corinne PAIGNOUX


Conférences
Les mystères de l’archéologie, présentée par Jean-Michel LEUVREY, archéologue préhistorien (Les grottes du Chaffaud – Savigné) - (blog)
Visite du Noomuséum par Yann Minh


Exposition
Robert CHARROUX et son univers : pièces archéologiques provenant du musée personnel de l’auteur, gracieusement prêtées par son fils, Joël GRUGEAU.


Stands
Make up for life (Poitiers), école de coiffure et de maquillage : démonstrations de maquillage professionnel (cinéma), maquillage des enfants.
Fantasy : l'échoppe médié'val (Angoulême)
Fées et elfes : Fairyland, figurines de collection

Librairie de livres d'occasion
Vêtements et accessoires gothiques/romantiques et cosplay : Kimiko (La Rochelle)
Tatoueur : Valère Tattoo (Angoulême)

 

La librairie–papeterie-presse  Clair de plume de Ruffec accueillera nos auteurs et vous présentera une sélection d'ouvrages.

 

 

Spectacle

 

Samedi après-midi, Michel Cordebeuf présentera son spectacle : légendes du Poitou.



Journée "scolaires"

Le vendredi après-midi sera dédié aux scolaires de la ville qui présenteront leurs œuvres (littéraires ou artistiques) sur le thème du festival à la salle La Margelle.

Ensuite, Michel Cordebeuf présentera un spectacle, légendes du Poitou.

Enfin, une rencontre avec des auteurs terminera cet échange.

Mardi 10 mai 2 10 /05 /Mai 09:36

Ca y est,  les invités sont repartis, tout est rangé dans la salle (mais pas chez moi ^^), ce week-end de rires et de folie s'est fini, et nous repartons tous vers un quotidien plus ou moins morne.

 

Les grands moments ?

 

Vendredi

 

La rencontre avec les scolaires.

3 réalisations graphiques splendides créées par les élèves de l'école privée Jeanne d'Arc : une fresque à la Magritte (Ceci n'est pas une averse d'élèves), une plante miraculeuse qui résoudrait les problèmes du monde et  un dragon magnifique, tous présentés par leurs créateurs.

 

Un échange a suivi, entre les élèves, Jean-Phi Pogut et Jean-Claude Dunyach.

Malgré une grosse timidité au début, les enfants ont vite joué au jeu des questions.

Il faut dire qu'avec de tels intervenants, le débat est vite devenu plus qu'intéressant : Jean-Claude a fait le parallèle entre la plante et l'arbre à cotelettes (in Le Maître de l'espace et du temps  de Rudy Rucker) et a loué l'inventivité de tous ces jeunes.

Jean-Phi, quant à lui, a vite parlé de son métier et de la manière de devenir dessinateur de BD.

 

Ensuite, 3 lycéennes ont lu leurs nouvelles, tandis que le dernier, plus timide, refusait sa lecture ; bien lui en a pris : c'est Jean-Claude qui nous a régalé de son histoire... dont la fin restait en suspens : c'est ensemble que celle-ci fût imaginée en commun.

Bonus appréciable : Jean-Phi s'engagea à illustrer ces 4 nouvelles, qui paraîtront ici, ainsi que dans le Journal de Civray dès que toutes les autorisations de publier auront été reçues.

 

Vint ensuite le spectacle, spécialement créé ici, de Michel Cordeboeuf, qui a enchanté le public avec ses nouveaux textes dans lesquels loups, fées et autres créatures fantastiques et mystérieuses nous étaient contées : un moment magique bien que trop court, le temps imparti ne permettant pas à Michel de nous présenter tout son spectacle.

 

Seul bémol : de tous les jeunes qui ont participé, seuls quelques uns, trop rares, sont revenus présenter leurs oeuvres à leur famille ou amis, ou voir le spectacle entier de Michel.

 

Ensuite, nous sommes tous allés prendre un pot, au soleil, à la terrasse d'un café : ce fut un grand moment d'échanges informels et de convivialité !

Jean-Claude, Gilles Francescano qui nous avait rejoint, puis Yann Minh, Eric Wenger et Soizic Hess, arrivés de Paoitiers par notre navette, et enfin tous les bénévoles présents ont partagé un merveilleux moments (ah ! les confidences de Jean-Claude ! ).

 

 

Samedi, le salon commençait réellement 

 

Au menu : table ronde, repas, signatures...

 

Puis les conférences de Yann, ponctuées par un splendide concert numérique (c'est bien le terme ?) d'Eric Wenger qui nous a fait toucher du doigt le monde cyberpunk dans cette balade dans un monde virtuel dans lequel les planètes chantaient.

Les 3 pièces qu'il a jouées m'ont fait rêver à 2001, l'Odyssée de l'espace, à la musique des Pink Floyd et de Vangelis...

En suivant son périple dans son univers, j'ai vu la glace noire passer devant mes yeux, Tron (enfin, le meilleur) défiler devant moi, et le monde de Sterling, Gibson ou Jeter prendre forme devant mes yeux.

 

Certes, cela pouvait paraître déroutant à ceux ne connaissant pas ce monde, ni ses codes, mais cette immersion dans notre futur numérique restait un grand moment.

 

La conférence sur le cybersexe avait attiré un peu de monde, mais le public était tiède, ne "rentrant pas" (et ce n'est pas un jeu de mots (;o) ) dans le sujet. Malgré l'intêret du sujet, très sérieux puisqu'il était présenté de manière didactique, illustré par une promenade dans second live et quelques exemples soft, la pauvre Soizic n'a pas été portée par son public cette fois-ci.

Amha, celui-ci attendait plus de sexe et moins de cyber, malheureusement...

 

Ensuite le vernissage, pendant lequel se succédèrent les discours (axés sur la culture à la campagne)

Messieurs le Député et le Conseiller général de la Vienne, quelques maires des communes aux alentours ainsi que Monsieur le premier adjoint de notre commune avaient fait le déplacement et admiré le salon.

Merci à eux de montrer ainsi leur intêret pour ce salon qui montrait un autre aspect de notre littérature !

 

La soirée fut grandiose : après quelques incidents de programmation, le rock pris le dessus et nous eûmes l'immense plaisir de voir Jean-Claude Dunyach se lancer dans un rock avec enthoussiasme (et compétence certaine), Yal Ayerdhal et Roland Wagner se déhancher en mesure, Sylvie Denis prendre plaisir à danser...

 

 

Dimanche

 

Le salon commenca fort tard, faute de particpants : les auteurs avaient continué en after (auquel ils nous avaient conviés, mais fatigue et descente de stress aidant, les bénévoles n'en pouvaient plus) jusqu'au petit matin.

 

Je ne divulguerai pas ici les confidences des uns dont les autres ne se souvenaient plus, bien que cobayes -n'est-ce pas, Yal (;o)) ?- mais sachez que nous avons bien ri.... dès que nous pûmes les faire sortir de leur lit et de leurs chalets.

 

Jean-Michel Leuvrey nous gratifia d'une intéressante conférence sur les mystères archéologiques, mêlant science et interprétations diverses.

 

Et le salon finit doucement, les invités partant au fur et à mesure de leurs horaires.

 

Restèrent enfin Gilles et Flo Cirio, des Lyonnes (dont je salue ici la motivation : 9 heures de route pour participer à notre salon !) avec lesquels nous paratageâmes un repas bien tranquille....

 

 

 

Tout ceci n'est qu'un bref aperçu de ces folles journées pasées avec toutes ces personnes devenues nos ami(e)s fantastiques.

 

Bientôt, des photos seront mises en ligne, dès que possible, promis.

Et en attendant, je soigne ma voix, éteinte, ainsi que mes pieds, éreintés.

 

Alors, à l'année prochaîne ?

Par Françoise Boutet - Publié dans : Miroirs du Futur 2011 - Communauté : Littératures de l'imaginaire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 5 mai 4 05 /05 /Mai 09:31

Samedi 7 mai à 16h00, LE NOOMUSEUM fera escale au  festival Miroirs du Futur.

 

 

Vous êtes cordialement conviés à embarquer dans la nef immatérielle du NooMuseum pour un voyage immersif en 3D temps réel dans le cyberespace, avec à la barre du nooscaphe géant le nooexplorateur Yann Minh pour une exploration ludique des contes et légendes de notre cyberculture.

Première partie (environ 1h) (tout public):
Titre : Contes, histoires et légendes de la cyberculture.

Yann Minh, nooconteur cyberpunk, vous convie à un voyage immersif tout public dans le réseau de galeries virtuelles du noomuseum.
Dans la première partie, Yann Minh, Nooexplorateur au long cours depuis 30 ans, contera notre préhistoire cyberculturelle sous forme d'anecdotes illustrées par un voyage dans le cyberespace. Cette visite guidée dans notre histoire des arts et des sciences suivra cet étonnant fil d'ariane qui relie Platon, Ulysse, Velasquez, Alexandre Dumas, Théophile Gautier aux cyborgs, aux avatars, aux mondes persistants et aux nanorobots.

 

Cette nooexploration se terminera par un concert d''Eric Wenger, le créateur du logiciel Bryce, qui exploite les nouvelles capacités 3D temps réelles pour transformer les mondes virtuels en instruments de musique.
La visite du noomuseum qui varie entre 1h30 et 2h est une initiation pédagoique et ludique recommandée aux plus jeunes et aux grands anciens qui souhaitent découvrir ces moments clefs emblématiques de notre histoire qui ont été déterminants dans l'évolution de notre modernité vers cette "singularité" proche où nous devrions fusionner avec les machines.

 

NooInstrumentB.JPG

 

Eric wenger, NooOrbiter musical sculptur
http://slurl.com/secondlife/Cimarac/182/166/21

 

Eric Wenger

 

 

Artiste multimedia, musicien et développeur informatique depuis 1984 et dont la société de création informatique U&ISoftware est basée à San Francisco, Eric Wenger est une personnalité emblématique de l'histoire de la cyberculture en particulier par son best-seller informatique, le logiciel "Bryce 3D "(générateur de paysages et de planètes extra-terrestres créé avec Kai Krause et Phil Clevenger). Eric Wenger est aussi le créateur du logiciel MetaSynth, un outil puissant de création musicale utilisé entre autre dans l'industrie cinématographique.
Deux des logiciels créés par Eric Wenger sont beaucoup utilisés dans la création audiovisuelle, web, et la création de paysages virtuels : Artmatic, et ArtMatic Voyager.

Eric a également réalisé des musiques de films (I'An Mil, Clovis de J Barsac) et est co-compositeur de la musique du film de Marc Caro "Dante 01".
Il a également réalisé un CD de musique Techno "MetaTech" avec son logiciel MetaSynth, et "El Silencio Blanco (avec Michaela Velasquez)


http://www.metasynth.com/ERICWENGER/
La galerie
http://www.metasynth.com/BRYCEART/PAGES ... Bryce.html
U&I Software
http://www.uisoftware.com/
Une Itw d'Eric
http://www.3declic.net/FR/magazine/N11/ ... ition2.php

Par Françoise Boutet - Publié dans : Miroirs du Futur 2011 - Communauté : Temps X
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 26 avril 2 26 /04 /Avr 11:35
Scoop !  
Nous venons juste d'pprendre que Civray sera la troisième ville de France (après Paris et Lille) à accueillir lors du festival Miroirs du Futur une présentation de cybersexe suivie par une démonstration en direct live !

Samedi 7 mai 2011   17h30
Festival Miroir du Futur
Entrée gratuite
Interdit aux moins de 18 ans

 

EsseNooScapheCybersex2-750.jpg

En seconde partie de la visite du noomuseum et après le concert d'Eric Wenger, Yann Minh, maître d'art numérique présentera une petite histoire du cybersexe : histoire, techniques, évolution, perspectives, lien avec les mondes virtuels (second life)... avec démonstration de " télédildonique" en grandeur réel avec la photographe  Soizic Hess )
Vous trouverez sur le site noozone de Yann l'histoire détaillée du cybersexe.

Attention : cette animation, bien que non-pornographique, est réservée aux majeurs : une carte d'identité pourra donc vous être demandée à l'entrée dans la salle de spectacles.
Par Françoise Boutet - Publié dans : Miroirs du Futur 2011 - Communauté : Temps X
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 avril 3 20 /04 /Avr 10:48

Après les désistements, voici une bonne noubvelel : Gilles Francescano sera parmi nous pendanr ces 2 jours !

Il dédicacera le livre co-écrit avec le regretté Pierre Bottero : Le chant du Troll.

 


Francescano.jpg

Gilles Francescano est né en 1966 à Nice
Depuis 1989, il se consacre à l'Art Fantastique avec des images mêlant la science-fiction, la poésie et l'horreur. Ses peintures sont utilisées pour l'édition de romans, de jeux informatiques ou de films vidéo. Il a, à ce jour, réalisé plus de 300 couvertures ou publications pour des éditeurs tels que J'ai Lu, Fleuve Noir, l'Atalante, Jeux Descartes, Infogames (dont le jeu Alone in the dark ou le film Waxwork)
Ses illustrations, souvent exposées en France et à l'étranger, lui ont valu de recevoir de nombreux prix tels que : l' " Aérographe d'or " 1996 en Allemagne, le "Grand Prix de la science-fiction européenne " en 1993 à Jersey et le "Grand Prix mondial de la science-fiction" en 1995 à Glasgow.
Il est depuis 2000 le président de l'association ART&FACT regroupant une trentaine d'illustrateurs professionnels dont Manchu, Caza, ou Florence Magnin.
Il dirige actuellement la rubrique "Coups de crayon" consacrée aux illustrateurs dans le mensuel cinéma "L'Ecran Fantastique".
Depuis 2002, il est conseiller artistique général du festival international de science-fiction de Nantes " Utopiales ".
Depuis peu, il se consacre à des œuvres en volume dans lesquelles le spectateur est entièrement immergé.
En mai 2004, il réalise l'affiche du festival "Les Imaginales "à Epinal et présente son exposition rétrospective " 15.000 nuits d'images " au Musée d'Art contemporain d'Epinal.
Sohane l'insoumise est sa première illustration pour la collection Autres Mondes. Ce ne sera pas la dernière vu l'impact de la couverture !.

 

Sources

texte : (c) NooSfère

photographie : (c) Gilles Francescano

Par Françoise Boutet - Publié dans : Miroirs du Futur 2011 - Communauté : Fantasy et science-fiction
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 avril 3 20 /04 /Avr 10:38

Je me suis plongée avec délices dans ce roman steampunk destiné aux adolescents.

Ceci dit, je le conseille absolument à tous les publics, tellement il est bien écrit, prenant, haletant.

Bon, évidemment, vous ne trouverez point dedans de scènes un peu osées, mais à part celà, je vous garantis que, petit ou grand, vous vous plongerez avec délices dans sa lecture et ne pourrez le lâcher de sitôt !

 

La preuve : je dois à Stéphane Tamaillon un bon mal de tête dû à mon incapacité de poser son livre... et à mon manque de sommeil aggravé d'une overdose de lecture (;o)) !

 

Je m'en vais d'ailleurs de ce pas le relire, plus lentement, pour profiter pleinement de son intrigue.

 

Ci-dessous, vous trouverez l'article qui paraîtra bientôt dans le Journal de Civray.

 

Puisse-t-il vous donner envie de lire ce très beau roman, qui m'a fait découvrir un auteur majeur que je ne compte bien suivre de près !

 

Françoise Boutet

 

 

 

Krine
T1 Les pilleurs de cercueil
Stéphane Tamaillon
Broché - 286 pages
Editions Gründ
Collection romans
14,90 €


Le mot de l’éditeur
En 1889 à Londres, Hector Krine, enquêteur privé en déficit de clientèle, découvre le corps sans vie de son amour de jeunesse, la nécromancienne Hécate. Elle a été tuée par un loup-garou. Convaincu que ce crime cache quelque chose de très inquiétant, Krine se lance à corps perdu sur la piste des assassins et des commanditaires. Il va devoir plonger dans son propre passé pour y découvrir la vérité. Hector Krine n'est pas pour autant au bout de ses peines !

L'auteur
Né en 1970, Stéphane Tamaillon est très tôt passionné par la littérature, la bande dessinée et le cinéma. Il dévore les ouvrages d'Hergé, de Stephen King ou d'Arthur Conan Doyle avant de découvrir le cinéma " de genre ". Les extra-terrestres de Spielberg, les monstres de Carpenter ainsi que les vieux films de science-fiction, d'épouvante et d'aventure des années 1950 nourrissent alors son imaginaire. Après un passage par l'école des Beaux-Arts, il suit des études d'histoire et devient enseignant. L'écriture lui permet de contenter son goût pour l'Histoire avec un grand H, mais aussi celui qu'il conserve pour les récits mystérieux et les séries B de son enfance.
Il est actuellement professeur d’histoire au collège André Brouillet de Couhé

Mon avis

Dans ce dernier livre, Stéphane Tamaillon, auteur local d’ouvrages pour la  jeunesse titulaire de plusieurs prix jeunesse, s’attaque avec bonheur au monde du fantastique.
Son héros est un détective privé vivant dans un Londres victorien qui aurait été revisité par Jules Verne et Mary Shelley et dans les bas-fonds duquel cohabitent miséreux et Grouillants, créatures mutantes aux diverses pouvoirs. 
Au fil de son enquête, pleine de rebondissements, il devra côtoyer des ombres sinistres venues de son passé et revenues le hanter, et utiliser les pouvoirs qu’il possède.

Ce roman est prenant, envoûtant : son intrigue dense servie par un splendide style nous emmène dans des directions inattendues, dans lesquelles le passé et le présent du héros s’enchevêtrent pour notre plus grand plaisir.
Ce roman pour adolescents (mais que je conseille aussi vivement aux adultes) nous transporte dans le monde fantastique de l’auteur et nous fait attendre avec impatience les deux tomes suivants, prévus respectivement  pour l’automne et la fin de l’année.

Stéphane Tamaillon, professeur au collège André Brouillet de Couhé, sera présent les 7 et 8 mai prochains pendant le festival de l’imaginaire « Miroirs du Futur » : il dédicacera ses ouvrages, en compagnie d’autres auteurs à la salle des fêtes de Civray .
Entrée gratuite.

FB

Par Françoise Boutet - Publié dans : Miroirs du Futur 2011 - Communauté : Fantasy et science-fiction
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Organisé par l'association Miroirs d'ailleurs, Miroirs du Futur est un festival organisé à Civray, petite ville du Poitou,  autour des littératures du fantastique, du merveilleux et de la science-fiction.

Trois festivals ont déjà été organisés en 1999, 2000 et 2010.

La prochaine édition est prévue les 6, 7 et 8 mai 2011, avec de nouveaux intervenants de qualité, le vendredi 6 étant réservé aux scolaires.

Cette année, des classes ont travaillé sur le thème du salon et nous proposerons leurs oeuvres en avant-première le vendredi, les oeuvres graphiques étant exposées pendant toute la durée du salon.


Comme d'habitude, des animations diverses sont prévues : expositions, conférences, tables rondes, démonstrations in situ, dédicaces... : consultez le programme !

 

 

Notre festival est ouvert à tous : auteurs, éditeurs, illustrateurs, photographes, concepteurs de jeux (vidéos et autres), scientifiques, animateurs de jeux de rôles, magasins spécialisés...

 

Notre but : faire découvrir toutes les littératures de l'imaginaire et montrer que nous avons déja un pied dans le futur.


Pour cela, nous souhaitons fédérer et accueillir toutes les personnes intéressés par cette manifestation qui se veut ludique, mais intelligente !

 

Si vous désirez participer ou vous y associer, n'hésitez pas à nous envoyer un mail sur notre boîte aux lettres  miroirsdufutur@yahoo.fr .

 

La présidente,

Françoise Boutet



Vos visites

Vous êtes en ce moment sur Miroirs du Futur

 

Nous avons eu  visiteurs.

 

 

Locations of visitors to this page

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés